2ème étape à Brest - 7 et 8 octobre 2015

Fabriques du Ponant

Quitterie, Alizée, Julie, Enora et Xavier arrivés groupés sur Brest, nous débarquons aux Fabriques du Ponant au milieu un apéro robot du Ty Fab dans le cadre de Brest en commun .

Tout suite frappés par l'univers impressionnant des robots InMoov et Nao , nous avons essayé de nous faire discrets au milieu de la foule. Un Poppy, robot open source, se cache également dans un coin. Nous découvrons ainsi le dispositif Nao&Louise porté par Relais Rive droite.

Nous avons été accueilli à Brest par Erwan Joud, vice président de Ty Fab. en charge des partenariats. Pressé par les évènements des fabriques du Ponant dans le cadre de Brest en Biens commun, Erwan prendra le temps de nous raccompagner en centre ville. L'occasion d'insister sur notre volonté d'un atelier "Faire ensemble" et rappeler la démarche du tour.

Notre camarade Brestois ne pouvant assumer seul toute la charge d'un tel atelier, il nous proposa de venir en visiteurs bienveillants dans les ateliers habituels de 18h à 22h, notamment les maquettistes du mercredi soir et les open labs du jeudi soir. Malheureusement, nous devons reprendre les routes du tour ce jeudi soir. Il nous faut repenser notre séjour en rade de Brest et improviser un programme qui va plus en profondeur qu'une simple visite touristique.

Salon des 360 possibles

Les communautés sur place sont très occupées, ce qui nous vaut d'aller nous même jeter un œil à ce qui anime une partie d'entre eux en ce moment, les 360 possibles, un événement se présentant comme un "salon de l'innovation" organisé par Bretagne Dévelopement Innovation.

Rencontre impromptue avec des étudiants de l'école d'ingénieur ENSTA qui bidouillent dans leur fablab porté par l'école financée via le ministère de la défense (Drone projet par Eloïse Dalin)

Un autre dispositif attire alors notre regard : l'Openlabs. Jeune programme d'un an, il a été créé par Mickaël Salaun, directeur du centre d'innovation et valorisation de l'ENSTA. Au travers de l'axe "Santé et technologie", il met en contact des médecins, des idées et des ingénieurs. On nous montre par exemple un prototype de bracelet traitant les nausées par électrostimulation. Esklepios, projet autour du monitoring de traitement et de l'observance connectée nous est présenté par Quentin Descours.

Deux nouveaux axes vont être developpé en plus cette année :

  • la mer du futur avec l'IFREMER comme partenaire notamment et Energy Observer, un bateau avec à bord des expériences autour des énergies renouvelables.
  • smartcity avec notamment Orange comme partenaire

Plus loin sur notre chemin, nous avons le plaisir de rencontrer Marie Baron qui a notamment travaillé sur le projet de la Paillasse Manille autour de l'écosystème maker local avec Céline Tchao. Papotant ferme d'innovation ouverte, de cartographie de fablab, de dispositifs mobiles makers, nous nous dirigeons ensemble vers la cantine brestoise, notre prochaine étape.

La cantine numérique

  • "Alors que la maison et les endroits de vie constituent les « premiers-lieux », les « second-lieux » sont les places de travail où les individus passent le plus clair de leur temps. Les « tiers-lieux » représentent des points d’ancrage de la vie communautaire qui favorisent des échanges plus larges et plus créatifs au niveau local et permettent ainsi d’entretenir la sociabilité urbaine. Ces lieux ne sont pas les espaces publics habituels (aéroports, gares, parcs) qui voient passer une foule hétérogène. Ce sont des endroits plus localisés et dont l’espace, favorisant les liens et les échanges, a été accaparé par les individus."

Nous sommes reçu chaleureusement dans ce lieu du 3e type par Jessica Pin et Celine Godec. Une occasion trop belle pour ne pas se laisser tenter par un entretien sonore avec Jessica.

Dans un espace où vivent entrepreneurs, codeurs, associations très actives, étudiants... Tu n'es pas surpris de tomber sur une imprimante 3D, un Kit arduino et des affiches de Richard Stallman, le tout accompagné d'un café convivialement à volonté depuis une cafetière connectée.

Nous n'avons pas eu le loisir de nous rendre au Fabriques du Ponant en ce mercredi mais la dynamique de la cantine numérique brestoise nous entraine dans le riche univers entrepreneurial local. Une conférence "quelle valeur pour wikipédia? " par Nicolas Julien de [email protected] , une longue discussion avec B sensory , premier sextoy connecté à vos lectures érotiques, un apéritif avec les coworkers de la cantine numérique et déambulations nocturnes nous sommes offerts sur un plateau de complicité par nos nouveaux amis.

Notre jeudi se déroule sous une augure animale, entre chats et raies... Si quelque personne avisée nous avait prévenue de cela il a quelques jours, nous ne l'aurions pas prise au sérieux.

Toujours pas de FabLab pour nous dans la journée, nous retournons à la cantine numérique.

Les chats cosmiques

Rencontre avec Alice Pennors co-fondatrice des Chats Cosmiques qui est une association de newbies (débutants!) et fiers de l' être. Avec eux, on construit sa culture numérique en apprenant ensemble à grand renfort d'outils libres. Alice en profite pour nous parler de ces ateliers de sous-titrage de vidéos avec des outils libres et de Bibliobox, une petite boîte sur laquelle est connectée une clé USB remplie de contenus sous licences libres.

results matching ""

    No results matching ""